Fémasculinisme

Pour discuter de tout et de rien
Avatar du membre
Roi of the Suisse
Messages : 2043
Enregistré le : 28 avr. 2019, 23:38
Contact :

Re: Fémasculinisme

Message par Roi of the Suisse » 06 juin 2023, 18:52

L’instinct oui c’est un peu archaïque comme façon de penser le monde. On ne trouve ça plus que dans les textes antiques et médiévaux, la croyance populaire. En sciences modernes, ça ne se croise plus trop. C’est peut-être un concept à jeter à la poubelle, comme la théorie des humeurs ou la psychanalyse.


Les choix de carrière qui influencent le salaire, ok. Les choix de carrière sont fortement inspirés par les stéréotypes de genre. Il y a des choses qu’il est plus « normal » / attendu d’une femme que d’un homme dans cette société. Temps partiel, femme au foyer… Le carriérisme est plus accepté chez l’homme que chez la femme ?

Avatar du membre
trotter
Messages : 1625
Enregistré le : 09 juil. 2019, 19:38

Re: Fémasculinisme

Message par trotter » 21 juin 2023, 21:31

trotter a écrit :
06 juin 2023, 09:23
Selon France Info l'instinct maternel n'existe pas :
Finalement l'instinct maternel existe :
https://www.lexpress.fr/sciences-sante/ ... WV5M32BRY/

Derrière cet "instinct", pas de biberons ni de couches, mais un paradoxe : la quasi-totalité des femelles mammifères, classe d’animaux dont fait partie Homo sapiens, fuient, ignorent ou attaquent les petits lorsqu’elles n’en ont jamais eu. Un phénomène maintes fois documenté, comme le rappelle une revue de littérature sur la question, publiée dans Science en 2014. A l’inverse, une grande majorité des femelles qui ont déjà mis bas n’arrivent pas à résister aux cris ou à l’odeur des petits, même quand ce ne sont pas les leurs.
Une étude parue en 2022 dans Nature toujours, cette fois-ci menée sur 40 femmes enceintes de leur premier enfant, a confirmé que les changements observés étaient bien dus à leur grossesse, grâce notamment à l’ajout d’examens à différents stades de celle-ci.

Avatar du membre
Nemau
Administrateur du site
Messages : 792
Enregistré le : 28 avr. 2019, 14:40

Re: Fémasculinisme

Message par Nemau » 21 juin 2023, 22:27

C'est pas constructif ce que tu fais trotter, mais bon je crois que tu avais saisi mon opinion à ce sujet.

Heureusement qu'il y a les avancées de KnH, il serait chiant ce forum sinon. Merci quand même d'essayer de le rendre intéressant (je dis ça sans sarcasme).

Avatar du membre
Roi of the Suisse
Messages : 2043
Enregistré le : 28 avr. 2019, 23:38
Contact :

Re: Fémasculinisme

Message par Roi of the Suisse » 22 juin 2023, 09:33

Dans le langage courant, vernaculaire, on parle encore d'instinct, mais je pense que les scientifiques utilisent d'autres termes. Parce que le terme "instinct maternel" est trop teinté de téléologie, de finalisme, voire de structuration patriarcale de la société. C'est juste un changement comportemental définitif suite à l'exposition à des hormones de grossesse apparu suite à un avantage évolutif.

Avatar du membre
trotter
Messages : 1625
Enregistré le : 09 juil. 2019, 19:38

Re: Fémasculinisme

Message par trotter » 22 juin 2023, 09:45

Oui ça apparait même si on prend du sang de rat qui a eu des enfants et qu'on l'injecte à un rat qui n'a pas eu d'enfants.
blood transfused from a late pregnant rat to a virgin female recipient resulted in a rapid expression of maternal care in the virgin female recipient towards foster young
https://www.ncbi.nlm.nih.gov/pmc/articles/PMC4342279/

Avatar du membre
Roi of the Suisse
Messages : 2043
Enregistré le : 28 avr. 2019, 23:38
Contact :

Re: Fémasculinisme

Message par Roi of the Suisse » 22 juin 2023, 10:12

Attention si un jour tu reçois une transfusion suite à un accident de scooter, tu pourrais devenir un papa poule :king:

Avatar du membre
trotter
Messages : 1625
Enregistré le : 09 juil. 2019, 19:38

Re: Fémasculinisme

Message par trotter » 25 juin 2023, 11:35

J'ai relu un peu ça (en travers, faut pas déconner...) :
Image

En résumé :
Le Grand Robert définit la virilité comme « ce qui est propre à l’homme », à savoir la force, la vigueur, la puissance, le courage, etc.
Calculer le coût de la virilité revient à évaluer les conséquences financières des comportements masculins asociaux causés par l’acculturation des hommes à la violence.
les auteurs de ces délits sont, dans leur immense majorité, des hommes. Ils sont pourtant issus de milieux sociaux, de classes d’âge, de niveaux d’études et de situations géographiques très hétérogènes. Si ces facteurs jouent sans nul doute un rôle, c’est davantage sur le type de délits commis. Ainsi, dans tous les milieux sociaux, ce sont les hommes qui commettent la plupart des délits et des violences, sans exception : le facteur le plus déterminant dans les infractions à la loi est donc bien, et de loin, le sexe masculin de leurs auteurs.
Image


Ya plusieurs problèmes à cette approche.

Premier problème (le plus énorme), elle amalgame :
-91% des cambriolages (par ex) sont commis par les hommes. En étant gentil et supposant 1 cambriolage=1 cambrioleur, ça fait 232.000 cambrioleurs pour.... TRENTE MILLIONS D'HOMMES. 0.7% des hommes. S'arrêter au genre pour faire le profil du cambrioleur c'est être TRES large. Il y a peut être d'autres facteurs communs plus précis que "être un homme".
Bref c'est le même raisonnement que "tous les arabes ne sont pas terroristes en France". Il n'y a pas de problème d'arabité qui pousse au terrorisme.

Deuxième problème, elle ignore côtés positifs de la masculinité :
-cette virilité qu'elle définit en lisant le Grand Robert, « ce qui est propre à l’homme », est à double tranchant. Je vais faire une démonstration en zoomant sur un trait de personnalité plus marqué chez les hommes que les femmes : l'agréabilité (gentillesse, sympathie, coopération, altruisme, empathie). C'est un trait de personnalité qui fait qu'on n'ose pas agir pour bousculer l'ordre établi, qu'on n'ose pas demander une augmentation de salaire par exemple.

On peut voir que les hommes sont moins agréables que les femmes même si majoritairement on est pareil :
Image

-les criminels sont moins agréables que la moyenne, évidemment, ils se foutent souvent des autres, des règles établies et font un peu ce qu'ils veulent : https://www.sciencedirect.com/science/a ... 7X17320916 https://www.psychologytoday.com/intl/bl ... -prisoners

-Y-a-t-il un avantage à être moins agréable ? OUI. Pouvoir être désagréable, pouvoir briser les règles sans penser aux autres, pouvoir aller au conflit, ça permet également d'innover et de créer des choses.

-J'élargis: les apports, les richesses produites *grâce* à la virilité -les caracs des hommes, dont fait partie cette désagréabilité- sont absentes de son bouquin.

Troisième problème, elle ignore les inégalités face à la justice :
-les femmes sont moins condamnées que les hommes pour les mêmes faits, certainement parfois pas condamnées du tout là où un homme le serait. Ca biaise un peu les stats mais sans doute pas à ce point.

Quatrième problème, elle ne prend pas en compte la répartition des rôles :
-les hommes font la majorité des métiers dangereux. Si la famille est dans le besoin et qu'un métier dangereux peut l'aider, ce sera l'homme qui le fera. Être criminel est souvent un moyen dangereux de gagner de l'argent.
Le raisonnement n'est pas "je dois faire le MAL, je le fais car je suis un homme" mais "je dois faire quelque chose de dangereux pour GAGNER DE L'ARGENT (pour ma famille), je le fais car je suis un homme." Bref c'est un sacrifice qu'ils font, un risque qu'ils prennent, et ils se font pointer du doigt "regardez ce mec toxique" :jaccuse: Si on réglait magiquement cette répartition genrée dans les métiers dangereux les stats s'équilibreraient pas mal de pense.

Avatar du membre
Nemau
Administrateur du site
Messages : 792
Enregistré le : 28 avr. 2019, 14:40

Re: Fémasculinisme

Message par Nemau » 25 juin 2023, 16:44

-91% des cambriolages (par ex) sont commis par les hommes. En étant gentil et supposant 1 cambriolage=1 cambrioleur, ça fait 232.000 cambrioleurs pour.... TRENTE MILLIONS D'HOMMES. 0.7% des hommes. S'arrêter au genre pour faire le profil du cambrioleur c'est être TRES large. Il y a peut être d'autres facteurs communs plus précis que "être un homme".
Bref c'est le même raisonnement que "tous les arabes ne sont pas terroristes en France". Il n'y a pas de problème d'arabité qui pousse au terrorisme.
Si un cambrioleur sur neuf est un homme ce n'est pas un hasard, et donc quels que soient les facteurs qui poussent au cambriolage le fait d'être un homme rend (en général) plus sensible/exposé à ces facteurs.

De même que si la majorité des terroristes étaient des arabes (ce qui est loin d'être le cas, c'est juste que les médias sont focus sur les arabes), certes ça ne signifierait pas qu'un arabe à des "gènes de terroriste" dès sa naissance, en revanche ça voudrait dire qu'ils seraient davantage exposés aux choses qui poussent au terrorisme.


Pour le reste de ce que tu dis, je n'ai pas d'avis tranché mais il est possible que tu soulèves des conclusions biaisées de la part de cette auteur en effet.

Avatar du membre
Roi of the Suisse
Messages : 2043
Enregistré le : 28 avr. 2019, 23:38
Contact :

Re: Fémasculinisme

Message par Roi of the Suisse » 27 juin 2023, 10:29

En effet, je suis d'accord avec toi trottaire :
- dire que "les hommes font plus de crimes" c'est aussi dangereux et trompeur que "les arabes font plus de crimes". C'est de la misandrie à la place du racisme, mais c'est le même principe.
- En effet les hommes cambriolent/trafiquent des stupéfiants etc. parce que c'est le rôle traditionnel social de l'homme de ramener de l'argent à sa famille, et la conjoncture économique ne laisse pas le choix à certains pour subvenir à leur besoins, faute d'opportunité économique.

Avatar du membre
Nemau
Administrateur du site
Messages : 792
Enregistré le : 28 avr. 2019, 14:40

Re: Fémasculinisme

Message par Nemau » 27 juin 2023, 22:09

- dire que "les hommes font plus de crimes" c'est aussi dangereux et trompeur que "les arabes font plus de crimes". C'est de la misandrie à la place du racisme, mais c'est le même principe.

Concernant les hommes c'est pourtant factuellement vrai. L'erreur c'est de le formuler de façon à laisser penser que les hommes sont génétiquement plus criminels.

Répondre